moulindelangladure.typepad.fr > Monuments pacifistes dans le monde.

Japon : Hiroshima genbaku

Japon : Hiroshima genbaku

Le Genbaku Dome (原爆ドーム), ou Dôme de la Bombe Atomique, était à l'origine le Palais d’exposition industrielle du département de Hiroshima. Conçu par l’architecte tchèque Jan Letzel, ce bâtiment de style européen fut construit en 1915. Remarquable par son dôme ovale et ses façades bombées, il était un point de repère pour les habitants et un symbole du département.

Le 6 août 1945, à 8h15 du matin, la première bombe atomique explosa à 580 mètres du sol, à 160 mètres au sud-est de ce bâtiment. Les constructions alentour furent instantanément vaporisées, mais ce bâtiment, du fait qu’il ait subi le souffle de l’explosion presque directement de dessus, resta en partie debout, offrant à la vue ses façades calcinées et l’ossature métallique du dôme telles qu’on peut les voir aujourd’hui.

Au bout d’un certain temps, les gens se mirent à nommer les ruines de ce bâtiment le « Dôme de Genbaku ». En juin 1995, ces ruines furent classées monument historique et l’année suivante, le 5 décembre 1996, elles furent inscrites sur la Liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

L’appellation officielle sur la Liste du patrimoine mondial est « Monument pour la paix de Hiroshima : Dôme de Genbaku », avec comme argument que « le Dôme est devenu un monument universel pour l’humanité entière, symbolisant l’espoir d’une paix perpétuelle et l’abolition définitive de toutes les armes nucléaires sur la Terre ».

Il faut noter que les représentants des États-Unis et de la Chine se sont opposés à cette inscription, déclarant « qu'elle était dénuée de toute perspective historique » ...

Précédente | Accueil | Suivante