moulindelangladure.typepad.fr > Monuments humanistes (53 monuments).

« Retour à Monuments humanistes (53 monuments).

Saint Laurent Blagny dans le Pas de Calais

Saint Laurent Blagny dans le Pas de Calais

Source Mémoire de Pierre

"Le Pas-de-Calais hebdomadaire rapporte l'inauguration du monument aux morts dans son édition du dimanche 30 novembre 1924 :

La commune de Saint-Laurent-Blangy, située aux abords immédiats d’Arras a inauguré, dimanche dernier, le monument élevé à la mémoire de ses enfants tombés glorieusement pour la défense de la patrie. La cérémonie s’est déroulée par un temps gris, assez froid, et avait attirée une nombreuse assistance venue même des localités voisines. Dans les principales rues de Saint-Laurent-Blangy, entièrement anéanti par la guerre, mais qui se relève rapidement de ses ruines, grâce au courage et à la bonne volonté de ses habitants, plusieurs fausses-portes portant des inscriptions de circonstance avaient été élevées. Bon nombre d’habitants n’avaient pas manqué non plus de pavoiser leur demeure et d’arborer le drapeau national.

Le matin à 10 heures, un service solennel eut lieu en l’église provisoire, sous la présidence de M. le vicaire général Guillemant. M. l’abbé Briche, curé de la paroisse, chanta l’office devant une nombreuse assistance, qui ne comptait pas moins de 700 personnes, parmi lesquelles la plupart des conseiller municipaux et les différentes sociétés de la commune.
L’harmonium était tenu par M. l’abbé Gournay, qui s’acquitta merveilleusement de se tâche dans les chants en faux bourdon. M. le vicaire général Guillemant prononça une touchante allocution, puis ce fut, à 11 heures, la bénédiction imposante du monument, auprès duquel la foule se recueillit.
A 11h45, suivit la visite au cimetière communal avec le concours des sociétés, et ensuite au cimetière britannique ou une gerbe de fleurs fut déposée. Un colonel anglais, très touché par la marque de reconnaissance témoignée aux alliés tombés pour la liberté des peuples sur notre territoire envahi, prononça un discours qui fut traduit en français par M. le vicaire général Guillemant. Il dit notamment qu’il allait informer immédiatement son gouvernement de ce beau geste inoubliable envers la mémoire de ses compatriotes reposant en terre française.

A 14 heures, le maire, le conseil municipal, M. le curé, et les différentes sociétés de Saint-Laurent-Blangy, reçoivent M. Peytral, préfet du Pas-de-Calais, et les différentes autorités se composant des conseillers d’arrondissement, les maires de communes environnantes, etc.
Nous avons remarqué : MM. Paris, conseiller général ; Griffiths, président du tribunal de commerce ; Scaillérez, maire de Feuchy ; Port, inspecteur d’académie ; Lenglart, juge au tribunal civil d’Arras ; Chenu, inspecteur primaire ; Gheerbrant, maire de Saint-Nicolas, etc.
Le rassemblement des sociétés se fait ensuite en face de la mairie, pour la revue par les autorités ci-dessus

A 14h30, chaque groupe, drapeau en tête, s’avance vers le monument qu’il encercle. En face sont alignés les enfants des écoles.
La sonnerie Aux Champs retentit, puis le voile tombe et les drapeaux s’inclinent.
Après une minute de recueillement, la marche funèbre Hommage aux morts, par la fanfare de Saint-Laurent-Blangy, et l’Hymne aux morts par les enfants des écoles, M. Frambry, instituteur en retraite, fait l’appel des morts, soldats et victimes civiles. Quatre militaires du pays, en permission, répondaient à tour de rôle : Mort pour la France.

Le monument. Représente une mère veuve de guerre, tenant son enfant par la main. Il est en pierre blanche soigneusement sculptée par l’artiste A. Lesieux. Nous y lisons sur la face principale : Saint-Laurent-Blangy à ses enfants morts pour la France, 1914-1918. et de l’autre côté, la citation suivante à l’ordre de l’armée : « Bombardée par les canons et par avions a été détruite entièrement. Malgré ses deuils, a fait preuve sous les obus d’une fermeté et d’une vaillance remarquable JO 24-09-1920».

A la tombée de la nuit, les nombreuses ampoules électriques aux couleurs tricolores qui entourent symétriquement le monument s’illuminent et projettent leur auréole de feu sur la statue que tous admirent avec une profonde reconnaissance en souvenir des héros de la grande guerre. Les habitants de Saint-Laurent-Blangy ont dignement honoré leurs morts."

Lien permanent